Robert Priston

Robert Auguste Priston

Né le , décédé le

Comédien (34)

Théâtre du Gymnase
1843 Le Premier Coup de canif  d’Auguste Anicet-Bourgeois
1848 À bas la famille  d’Eugène Labiche
1849 La Faction de M. le curé  d’Adolphe de Leuven
1850 La Volière  de Léon-Lévy Brunswick
1851 Manon Lescaut  de Théodore Barrière
Midi à quatorze heures  de Théodore Barrière
Contre fortune bon cœur  de Jules de Wailly
1855 Ceinture dorée  d’Émile Augier
1856 Les Toilettes tapageuses  de Dumanoir
1857 Les Bourgeois gentilshommes  de Dumanoir
Un vieux beau  d’Eugène Guinot
J'enlève ma femme  d’Auguste Anicet-Bourgeois
1858 L'Héritage de Monsieur Plumet  de Théodore Barrière
Cendrillon  de Théodore Barrière
1860 Les Deux Timides  d’Eugène Labiche
Théâtre du Palais-Royal
1861 La belle-mère a des écus  d’Alfred Delacour
1862 Les Saltimbanques  de Théophile Marion Dumersan
Une corneille qui abat des noix  de Théodore Barrière
1863 La Fleur des braves  d’Édouard Martin
La Dame au petit chien  d’Eugène Labiche
Jean Torgnole  d’Eugène Grangé
La Commode de Victorine  d’Eugène Labiche
1865 Un clou dans la serrure  d’Eugène Grangé
Un homme de bronze  de Henri Chivot
La Bergère de la rue Monthabor  d’Eugène Labiche
1866 Un pied dans le crime  d’Eugène Labiche
1867 Les Chemins de fer  d’Eugène Labiche
1868 Le Papa du prix d'honneur  d’Eugène Labiche
Paris ventre à terre  de Théodore Barrière
1869 Gavaut, Minard et Cie  d’Edmond Gondinet
1871 Le Livre bleu  d’Eugène Labiche
1872 Il est de la police  d’Eugène Labiche
La Tribune mécanique  de Georges Vibert
Doit-on le dire ?  d’Eugène Labiche

Autres métiers (1)