Dugazon [J.B. Henri Gourgaud, dit]

Né le , décédé le
Marseillais d’origine, il débute à la Comédie-Française le 29 avril 1771. Son masque comique et spirituel, sa répartie prompte et incisive, son agilité lui valent les faveurs du public. Il est nommé sociétaire dès le 10 avril 1772.
En 1789, lorsqu’éclate la Révolution Française, il se place résolument dans le camp de Talma.
En 1786, il fut nommé professeur du tout nouveau Conservatoire. Chose étrange, ce bouffon ne forma que des tragédiens : Talma et Lafon furent, entre autres, ses élèves.
Alors qu’il succédait en 1807 à Monvel comme doyen de la Comédie-française, il dut prendre un congé définitif. Atteint d’aliénation mentale, il mourut à Sandillon (Loiret).
8 spectacles

Comédien