Edgard et sa bonne

d’Eugène Labiche